Nicolas Bernier

Les œuvres de Nicolas Bernier rayonnent! Elles ont été jouées en concert à Athènes, Bruxelles, Buenos Aires, Crest, Helsinki, Karlsruhe, Lisbonne, Londres, Marseille, Montréal, New York, Québec, São Paulo, Toronto et Valdivia…

Nicolas Bernier vogue allègrement entre musique concrète, électronique en direct, post-rock, glitch, ambient, improvisation, bruitisme, field recording, installation, performance et vidéo tout en collaborant avec la danse, le théâtre et le cinéma.

Au sein de cet éclectisme demeure une constante: la recherche d’un équilibre entre cérébralité et sensualité ainsi qu’entre matières organiques et traitements numériques.

Bien qu’entouré de technologie, Nicolas Bernier se nourrit d’une obsession pour les objets vétustes: machines à écrire, vieux mécanismes, diapasons et, oui, l’instrument de musique.

Son travail a capté l’intérêt d’événements tels que Prix Ars Electronica (Autriche), SONAR (Espagne), Mutek (Québec), DotMov Festival (Japon), ZKM (Allemagne), Transmediale (Allemagne) et est disponible sur plusieurs étiquettes de disques telles que Crónica (Portugal), Ahornfelder (Allemagne), leerraum (Suisse) et Home Normal (RU).

Il est doctorant à la University of Huddersfield (RU) sous la direction de Pierre Alexandre Tremblay et Mathew Adkins. Il est membre de Perte de signal, un centre de production, de recherche et de développement de projets en arts médiatiques.

Pour sa pièce frequencies (a), il reçoit le Golden Nica du Prix Ars Electronica (Linz, Autriche, 2013).

[v-13]

Nicolas Bernier, photo: Alexis Bellavance, Montréal (Québec), juin 2012

Le calendrier d’événements

Diffusions