Claude Schryer

Les œuvres de Claude Schryer rayonnent! Elles ont été jouées en concert à Banff, Guelph, Montréal, South River et Vancouver…

Le travail de Claude Schryer s’oriente vers une notion spirituelle, artistique et sociale de l’écologie sonore par l’entremise de la création électroacoustique et environnementale. Son travail est influencé par le travail du compositeur canadien R Murray Schafer et sa proposition que les paysages sonores sont des compositions musicales continues.

Il a grandi dans la ville et dans les bois de North Bay (Ontario) où il a été actif en tant que pianiste, clarinettiste, compositeur, chasseur et pêcheur avec ses parents Maurice et Jeannine, et ses frères Luc, Guy, Marc et Richard.

Il a réalisé ses études en composition à la Wilfrid Laurier University avec Owen Underhill (Bacc mus, 1977-81), en création interdisciplinaire et en musique contemporaine au Banff Centre for the Arts (1981, 85, 93) et en composition à la McGill University avec alcides lanza (Maîtrise mus, 1982-89). Il a aussi étudié avec Denis Smalley et Luc Ferrari (1986-87).

Ses activités professionnelles se situent principalement dans le domaine de l’électroacoustique, de la production interdisciplinaire, de l’écologie sonore et dans les arts médiatiques, notamment: directeur artistique du programme Inter-Arts au Banff Centre for the Arts (1988-90); co-fondateur de la maison de production Diffusion i média (1989-92); collaborateur spécial à la Chaîne culturelle FM de Radio-Canada et à la revue Musicworks (1990-98); directeur artistique du festival 7e Printemps électroacoustiqu de l’ACREQ (Association pour la création et la recherche électroacoustiques du Québec, 1990-92); membre du comité organisateur du Forum mondial pour l’écologie sonore (1993-98); directeur de la CÉC (Communauté électroacoustique canadienne, 1993-94); directeur adjoint du programme de ISEA95 Montréal (1995); monteur sonore du film documentaire Chronique d’un génocide annoncé (Alter-ciné, 1996); collaborateur à la production de A Winter Diary de R Murray Schafer (WDR, 1997); co-fondateur et président de l’Association canadienne pour l’écologie sonore (ACÉS, 1997-98).

Il a reçu des commandes de l’Orchestre symphonique de North Bay (Ontario), de la Muse en circuit (Paris), de la Music Gallery (Toronto), de la Société Radio-Canada (Montréal), de Shauna Rolston (Banff) et de Trevor Tureski (Toronto) et a été invité en tant qu’artiste en résidence au Brahmshaus (Baden-Baden), Grame (Lyon), Groupe de musique expérimentale de Marseille, Muse en circuit (Paris) et Simon Fraser University (SFU, Vancouver).

En tant que compositeur il a reçu le 2e prix (ex æquo) dans la catégorie musique mixte au 14e Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France) pour a kindred spirit (1986), le 1er prix (Catégorie documentaire) au 6e Concours international de création radiophonique Phonurgia Nova (France, 1996) pour Marche sonore I (Le matin du monde) (1992) et il a partagé avec Hélène Prévost le Prix de la création radiophonique 1996 de Radio-Canada pour Autour d’une Musique portuaire.

En 1997, Claude Schryer a présenté la communication À la recherche de l’effet Sharawadji dans le cadre de la Tribune des compositeurs de la Société québécoise de recherche en musique (SQRM) sur l’effet Sharawadji que les théoriciens du son français Jean-François Augoyard et Henry Torgue décrivent comme la sensation de plénitude qui se créé parfois lors de la contemplation d’un paysage sonore complexe dont la beauté est inexplicable et qui peut transporter l’auditeur ailleurs quand l’esprit combine la disponibilité, l’attention et la perspicacité. En 1998, il écrit le texte Electroacoustic Soundscape Composition, paru dans Musicworks, sur le même sujet.

Il a pris une pause dans son travail artistique professionnel en 1998 pour fonder une famille (Riel et Clara) avec la cinéaste Sabrina Mathews et s’est joint à l’équipe de gestion du Conseil des arts du Canada en 1999 en tant qu’expert en arts interdisciplinaires et comme conseiller. Durant cette période, il a créé quelques émissions de radio avec sa famille pour la CBC Radio.

En 2016, Claude Schryer est revenu à ses racines créatives avec paysagesonoresimples.ca, dont l’objectif est d’explorer la conscience par l’entremise de l’écoute et de rechercher des expériences sonores qui peuvent nourrir l’esprit. Son processus créatif dans le cadre de paysagesonoresimples est lié à sa pratique de méditation.

[x-17]

Claude Schryer

Ottawa (Ontario, Canada), 1959

Résidence: Ottawa (Ontario, Canada)

  • Compositeur
  • Interprète (clarinette)

Sur le web

Claude Schryer, photo: Andrew Czink, 1996

Calendrier

Diffusions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.