Voix blanche

Gilles Gobeil

Voix blanche a été jouée à Bangor, Berlin, Birmingham, Bruxelles, Calgary, Drummondville, Édimbourg, Edmonton, Essen, Glasgow, Karlsruhe, Keele, Kingston, Magdebourg, Montréal, Norwich, Oberlin, Ottawa, Scarborough, Toronto, Vienne, Weimar et Winnipeg…

À la mémoire de Serge Garant (1929-1986)

Cette œuvre de caractère dramatique allie l’univers sonore de l’un des tout premiers instruments de la lutherie électronique à celui plus récent de la technologie audionumérique. L’instrumentiste occupe un lieu très précis à l’intérieur du monde sonore de la bande, son rôle n’étant pas celui du soliste traditionnel. Le jeu souple et expressif des ondes Martenot, proche parfois de la voix humaine, tend plutôt à s’amalgamer à la très grande intensité du matériel sonore de la bande.

[iii-05]


Voix blanche a été réalisée au studio du compositeur. Elle a été créée le 18 novembre 1988 à la salle Claude-Champagne à Montréal lors d’un concert de la SRC (Société Radio-Canada) célébrant le 60e anniversaire des ondes Martenot. Cette pièce est une commande de l’ondiste Suzanne Binet-Audet réalisée avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC). Voix blanche s’est méritée le 2e prix de la catégorie électroacoustique mixte au 17e Concours international du musique électroacoustique de Bourges (France, 1989) et le 2e prix au 11e Concours international Luigi-Russolo (Varese, Italie, 1989).

Création

  • 18 novembre 1988, Suzanne Binet-Audet, ondes Martenot; Francis Dhomont, Gilles Gobeil, diffusion • Les grands concerts de CBF-FM 100,7: Concert 3: 60e anniversaire des ondes Martenot, Salle Claude-Champagne — Université de Montréal, Montréal (Québec)

Distinctions

Détails

Calendrier

Diffusions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.