Darkness After Time’s Colours

Denis Smalley

Darkness After Time’s Colours a été jouée à Birmingham, Nîmes et Norwich…

Le matériel sonore de Darkness After Time’s Colours (Ténèbres des couleurs du temps) s’est développé à partir de Pneuma, une pièce électroacoustique en direct où cinq chanteurs créent un répertoire de sons de respiration, de sons de percussions et d’harmonies vocales, et jouent des percussions dont des tambours parlants de l’Inde et du Ghana, des diapasons, deux gongs chinois et un tam-tam. Plusieurs de ces sons ont servi de point de départ pour cette pièce — sons de gongs, de respiration, d’air soufflé et de frottements de doigts sur les peaux de tambours, de percussions chantées, de pulsations de diapasons. Par transformation électroacoustique, la forme et la substance de ces sons élargissent, imitent et pénètrent celles des sons originaux, donnant lieu ainsi à un symbolisme sonore ambigu. La pièce peut être perçue comme un parcours dans le monde sonore de la voix — parcours qui comporte diverses ‘mésaventures’ et rencontres — d’où l’allusion dans le titre au périple aux enfers de l’époque classique.

[xii-92]


Darkness After Time’s Colours a été composée au studio d’électroacoustique de l’université de East Anglia à Norwich (RU) en 1975-76 et a été créée en 1976. L’œuvre a obtenu le 2e prix du 5e Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France, 1977), ainsi qu’un prix Euphonie d’or au 20e Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France, 1992).

Création

  • 1976, Concert, Music Centre — University of East Anglia, Norwich (Angleterre, RU)

Détails

support stéréo

Le calendrier d’événements

  • 1976
    Norwich (Angleterre, RU)
     
  • 7 décembre 1982
    Birmingham (Angleterre, RU)
     
  • 23 janvier 2018 (Date à confirmer)
    Nîmes (Gard, France)
     

Diffusions