Sous le regard d’un soleil noir

Francis Dhomont, RD Laing

Sous le regard d’un soleil noir a été jouée à Arles, Arras, Avignon, Berlin, Bourges, Bruxelles, Cagliari, Cologne, Crest, Marseille, Montréal, Nîmes, Paris, Perpignan et Rome…

À mes fils et à leur mère

Il est ici question d’une ‘forme particulière de la tragédie humaine’. Espace de l’insécurité ontologique, de la perte du réel, de la déstructuration de l’être et de l’éclatement de sa personalité, où se construit un univers d’implacable enfermement: celui de la schizophrénie.

Il ne s’agit pas, on s’en doute, d’une réflexion scientifique. Les ‘commentaires cliniques’ qui jalonnent l’œuvre — ces gloses d’un thérapeute/coryphée (d’ailleurs non dépourvues de tendresse) — ne font qu’introduire la distance, ménageant les césures qui épargneront le pathos au pathétique, et à notre regard, le voyeurisme.

Lecture poétique d’un texte qui n’a pas vocation à l’être mais dont les images s’imposent par le poids du message et le tranchant des mots. Aussi ai-je pris le parti de l’intelligibilité, ne provoquant des brouillages sémantiques qu’en écho à l’apparente déroute verbale, compagne obscure du délire.

Sous le regard d’un soleil noir est l’histoire d’un naufrage: dérive hallucinée à travers un paysage obsessionnel dont la note si est l’obsédant personnage, axe tonique qui cimente entre elles les huit sections. véritable ostinato, ‘Invention sur un ton’: le souvenir de Wozzeck se profile alors et le symbole d’un homme qui, dit Jacques Drillon, «se noie dans le lac parce qu’il a atteint le point d’inexistence sociale et intérieure au-delà duquel il n’y a pas de retour possible».

Peut-être, cependant, le voyage n’est-il pas achevé qui consiste, comme le propose Laing, à aller de l’extérieur vers l’intérieur, de la vie vers ‘l’expérience’ de la mort, du mouvement vers l’immobilité…

… puis à parcourir le chemin en sens inverse à la rencontre d’une renaissance existentielle.

Les huit sections de cette pièce ont été inspirées par la lecture de l’œuvre du psychiatre et psychanalyste Ronald D Laing. Les textes sont empruntés (avec la gracieuse autorisation de l’auteur et des Éditions Stock — traduction française de Claude Elsen) aux trois livres La politique de l’expérience, Nœuds, et — surtout — Le moi divisé.


La version originale de Sous le regard d’un soleil noir a été réalisée en 1979-80 dans les studios de la Faculté de musique de l’Université de Montréal et en novembre/décembre 1981 dans les studios de l’Ina-GRM (Paris, France) pour la section 6, Citadelle intérieure, ajoutée à la version initiale. Sous le regard d’un soleil noir a été créée le 3 février 1981, à l’Université de Montréal et a été présentée au 11e Festival international des musiques expérimentales de Bourges (France) le 14 juin 1981. La section 6, Citadelle intérieure, est une commande de l’Ina-GRM (Paris, France). La composition de cette pièce a bénéficié d’une bourse d’Aide à la création du ministère de la Culture et de la Communication, direction de la musique (France, 1979) ainsi que de l’aimable invitation de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Sous le regard d’un soleil noir a obtenu le 1er Prix de la catégorie musique à programme au 9e Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France, 1981). Les voix enregistrées sont celles de Arthur Bergeron, Marthe Forget et Pierre Louet.

Création

  • 3 février 1981, Concert, Faculté de musique — Pavillon Marguerite-d’Youville — Université de Montréal – Local 1020, Montréal (Québec)
  • 28 mars 1983, Création de la version définitive: Cycle acousmatique 1983: Concert, Grand Auditorium — Maison de la radio, Paris (France)

Distinctions

Détails

support stéréo
Cycle: Cycle des profondeurs (Francis Dhomont) (1979-2015)

Mouvements

Calendrier

Diffusions

Date Œuvre Émission
5 septembre 2016 Sous le regard d’un soleil noir (Francis Dhomont / RD Laing) (1979-81, 83) Acoustic Frontiers / CKCU 93.1 FM (Canada)
15 avril 2019 Sous le regard d’un soleil noir (Francis Dhomont / RD Laing) (1979-81, 83) Les territoires du son 13.24 / Radio Saint Ferréol (France)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.