Vox Magna

Pete Stollery

Vox Magna a été jouée à Aberdeen, Arc-et-Senans, Belfast, Birmingham, Bruxelles, Édimbourg, Los Angeles, Manchester, Montréal et New York…

«Vox Magna consiste en un ensemble de souvenirs fragmentaires, un assemblage de la mémoire défaillante d’une ère industrielle qui cherchait à dompter le chimique, l’électrique et le mécanique; une ère d’énormes machines placées dans d’immenses édifices construits à cet effet. C’est quelque chose d’évocateur, mais aussi d’éminemment britannique: une industrie dont les restes en décomposition laissent encore leur marque sur les paysages et les gens du nord de l’Angleterre et de l’Écosse.

Plusieurs des images présentées sont vastes, évoquant la hauteur et la profondeur, comme si elles étaient saisies en contre-plongée par une lentille grand-angle. L’auditeur n’est pas tant invité que tiré dans l’image, s’approchant parfois dangereusement de forces massives et inconnues, gardant à d’autres moments ses distances.

Le déroulement de Vox Magna est établi par le rythme même des machines, leur mouvement perpétuel. Derrière les changements abrupts, les vacillements et les fondus de perspectives se cache toujours le pouls incessant de la machine.»Robert Dow


Vox Magna a été réalisée dans les studios de l’Université d’Aberdeen (Écosse) et dans le studio du compositeur et a été créée le 21 mars 2003 dans le cadre de la série de concerts Rien à voir (13) présentée par Réseaux au Musée d’art contemporain de Montréal. Elle a remporté un prix spécial au concours international de musique électroacoustique Musica Nova 2003 (Prague, République Tchèque) et a été pré-sélectionnée pour le 32e Concours international de musique électroacoustique et d’art sonore de Bourges (France, 2005).

Création

  • 21 mars 2003, Rien à voir (13): InvisiblEARTS + concert solo, Salle Beverley Webster Rolph — Musée d’art contemporain de Montréal, Montréal (Québec)

Détails

support stéréo

Le calendrier d’événements

Diffusions