Danses acousmatiques

Andrew Lewis

Danses acousmatiques a été jouée à Aberdeen, Bangor, Belfast, Birmingham et Scarborough…

À l’origine des Danses acousmatiques, on trouve l’impression que, bien qu’en théorie, l’espace soit un aspect fondamental de la musique acousmatique, en pratique, la plupart des œuvres acousmatiques exploitent la spatialisation de la même manière, c’est-à-dire comme un «effet», en quelque sorte. Pourtant, l’acousmatique consiste, d’abord et avant tout, à explorer la nature intérieure du son, intentionnellement et en détail. C’est pourquoi il est d’autant plus étonnant de constater que les facettes spatiales de cette exploration n’ont pas reçu la même attention minutieuse. Même dans les musiques qui affirment recourir consciemment à l’espace dans leur tissu composé (je pense ici à Répons de Boulez), la question se pose à savoir si l’auditeur est réellement en mesure de «percevoir» des opérations spatiales si complexes et détaillées.

Devant cette situation, Danses acousmatiques représente une quête de l’utilisation créative, musicalement significative et «perceptible» de la dimension spatiale en musique acousmatique. L’œuvre prend la forme d’une suite dont les neuf mouvements s’organisent en trois séries emboîtées, chacune suivant un modèle différent de mouvement spatial, allant de l’échelle atomique à l’échelle cosmique.

  1. série 1 — mouvements Vacuum (la scène vide), Torquetum (pas de cinq) et Nebulum: le cosmos — étoiles, planètes, la musique des sphères;
  2. série 2 — mouvements Shoal, Flock (pas d’action) et Swarm: le monde naturel, particulièrement le comportement émergent d’attroupement;
  3. série 3 — mouvements Danse des coups (solo), Danse atomique (pas de deux) et Danse des gestes (pas de trois): le monde humain — danse et mouvement chorégraphié.

En concert, chaque série peut être présentée comme une étude distincte en trois mouvements. On pourrait aussi utiliser des mouvements individuels dans le cadre d’un programme plus imposant.

[traduction française: François Couture, x-07]


Danses acousmatiques a été réalisée au cours du printemps et de l’été 2007 aux Electroacoustic Music Studios de la Bangor University (Pays de Galles, RU) et a été créée le 25 octobre 2007 au SARC à Belfast (Irlande du Nord, RU). Merci à dobroide pour les échantillons sonores de pigeons et d’abeilles.

Création

  • 25 octobre 2007, Concert, Sonic Arts Research Centre — Queen’s University, Belfast (Irlande du Nord, RU)

Détails

support 8 canaux

Mouvements

Calendrier

Diffusions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.