Consort for Convolved Violins

Horacio Vaggione

Consort for Convolved Violins a été jouée à Plaisir et Saint-Denis…

À Max Mathews, in memoriam

Consort for Convolved Violins [Consort pour violons convolutionnés] est dédiée au pionnier de la synthèse sonore par ordinateur Max Mathews, décédé en 2011, et spécialement à l’amoureux du violon qu’il était.

Ce «consort» est né de l’application de techniques numériques de convolution à des objets provenant du monde sonore du violon. Trois musiciens jouent des figures d’après une partition écrite pour l’occasion. Les sons produits sont captés par un microphone et numérisés. Quoique des techniques récentes permettent de réaliser des convolutions en temps réel, la précision des «accrochages» entre des matières sonores est meilleure — plus fine — si on les réalise en temps différé, à des échelles de l’ordre de quelques millisecondes. C’est pourquoi Consort for Convolved Violins est une pièce acousmatique, réalisée en studio, avec une approche ultérieurement utilisée pour PianoHertz (elle constitue en vérité son ancêtre).

[ix-17]


Consort for Convolved Violins a été réalisée en 2011 aux studios du Centre de recherche informatique et création musicale (CICM) de l’Université Paris 8 (France) et a été créée le 8 mai 2012 dans le cadre du festival Écologie des sons à l’Amphi X de l’Université Paris 8. Violon-sources: Wen Chen, David Brown, Manfred Kraemer.

Création

  • 8 mai 2012, Festival Écologie des sons, Amphi X — Université Paris 8, Saint-Denis (Seine-Saint-Denis, France)

Détails

support stéréo

Le calendrier d’événements

Diffusions