Métal fatigue

Martin Bédard

Métal fatigue a été jouée à Montréal et Sheffield…

Le métal comme métaphore de la vie… Le métal comme projection de soi…

La fatigue est un processus qui sous l’action de contraintes modifie les propriétés locales d’un matériau. Elle peut entraîner la formation de fissures et éventuellement la rupture de la structure. Les étapes principales de la fatigue sont la fragilisation par des forces extérieurs, la propagation de fissures et la rupture finale.

Ces mots-clés ont inspirés l’univers comportemental des matériaux et le développement général de la pièce: force extérieure, la limite d’élasticité (résilience du matériau), déformation (temporaire / permanente), fissure, rupture, les défauts primitifs du matériau, alliages, fontes et recommencement.

L’effondrement du pont de Québec en 1907 a été un des éléments symboliques importants de ce projet. En tant qu’élément déclencheur, il initia la conceptualisation et la réalisation de cette pièce.

Ingrédients: métal, agents de transformations, enregistrements subaquatiques.

[i-13]


Métal fatigue a été réalisée en 2012 au studio du compositeur à Montréal ainsi que de manière itinérante à Havre-Aubert (Les Îles-de-la-Madeleine, Québec) et Saint-Eugène (L’Islet, Québec). Merci à Christian Bouchard, Georges Forget, Robert Normandeau et Stéphane Roy sans oublier Marie-Hélène Breault, Geneviève Deraspe et Jimmie LeBlanc, Métal fatigue a obtenu une mention au 9e concours Musicacoustica-Beijing (Chine, 2012).

Distinctions

Détails

support stéréo

Calendrier

Diffusions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.