Javaari

Manuella Blackburn

Javaari a été jouée à Bangor, Birmingham, Bruxelles, Londres, New York, Troy et Visby…

Javaari est le nom qu’on donne au chevalet du sitar, là où passent les cordes mélodiques et sympathiques, là où se produisent les sons. Ce mot désigne aussi le bourdonnement très particulier de cet instrument. Cette œuvre s’intéresse aux sonorités fascinantes du sitar, en portant une attention particulière aux magnifiques modulations de hauteurs qui s’étirent telles des mélismes vocaux. Elle se compose de quatre épisodes, chacun explorant une intensité différente d’utilisation sonore culturellement explicite: souvent, le sitar est à l’avant-plan, parfois il s’efface pour réapparaître ponctuellement.

[traduction française: François Couture, v-17]


Javaari a été réalisée au Visby International Centre for Composers (VICC, Suède) et à la Liverpool Hope University (Angleterre, RU). Cette œuvre acousmatique est la première d’une série de pièces composées en collaboration avec Milapfest basée à la Liverpool Hope University. Ce projet d’un an subventionné par l’Arts and Humanities Research Council (AHRC) vise à examiner la translation et le transfert de sons culturels en musique électroacoustique. Mille mercis à Roopa Panesar (sitar), Kousic Sen (tabla), Raaheel Husain (sitar), Kiruthika Nadarajah (violon), Senthan Nadarajah (mridangam), Kaviraj Singh (santour), Upneet Singh (tabla) et Rohan Kapadia (tabla).

Création

  • 4 avril 2013, NYCEMF ’13: Concert 10, Segal Theatre — Graduate Center — City University of New York, New York (New York, ÉU)

Détails

support stéréo

Le calendrier d’événements

Diffusions