Marsyas’ Melodies

Paul Dolden

Marsyas’ Melodies a été jouée à Montréal…

Marsyas, un satyre phrygien (turc), fut le premier à composer pour la flûte. Dans un élan de fierté démesurée devant les sons nouveaux qu’il avait découvert, Marsyas défia Apollon, dieu de la musique, à un concours dont le perdant aurait à se plier aux volontés du vainqueur. Les Muses en seraient le jury. Les Muses — les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne — sont les déesses de la musique, de la chanson et de la danse.

Marsyas s’exécuta en premier, jouant sur sa flûte une mélodie magnifique. Puis vint le tour d’Apollon qui joua, sur sa lyre, des notes harmonieuses qui captivèrent l’assistance. Les Muses furent incapables de désigner un gagnant.

C’est alors qu’Apollon fit preuve de dextérité, jouant délicieusement de sa lyre en la tenant à l’envers, puis avec ses dents, comme le fera Jimi Hendrix des milliers d’années plus tard. Marsyas, coincé par sa création «sérieuse», fut dans l’impossibilité de rivaliser avec un tel niveau d’exubérance musicale. Apollon remporta donc le concours et imposa à Marsyas une punition d’une grande cruauté: il le fit écorcher vif, puis, à l’aide de sa flûte, cloua sa peau à un pin.

Cette histoire démontre que Hendrix et Apollon avaient saisi l’importance de divertir son public lorsqu’on crée des musiques nouvelles et de ne pas être imbu de soi-même au point de perdre contact avec la réalité. Il s’agit aussi d’une des premières illustrations de la cruauté dont peuvent faire preuve, envers les perdants, les musiciens qui remportent un concours.

Je me suis demandé à quoi pouvait bien ressembler les mélodies de flûte de Marsyas et de quoi avait l’air cette épreuve musicale. Dans le but d’évoquer l’ambiance et l’époque, je me suis servi d’anciens systèmes d’accord arabes (d’abord) et grecs (ensuite).

[traduction française: François Couture, i-17]


Marsyas’ Melodies [Les mélodies de Marsyas], 1er mouvement de Music of Another Present Era, a été réalisée en 2013 dans le studio du compositeur à Val-Morin (Québec) et créée le 3 avril 2014 au concert Électrochoc 6 présenté au Studio multimédia du Conservatoire de Montréal (Québec). Il s’agit d’une commande de Réseaux des arts médiatiques, avec le soutien du CAC.

Création

  • 3 avril 2014, Électrochoc 2013-14: Électrochoc 6: Paul Dolden, Studio multimédia — Conservatoire, Montréal (Québec)

Détails

support stéréo

Calendrier

Diffusions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.