Black Garden

Armando Balice

Black Garden a été jouée à Belle-Isle-en-Terre, Marseille, Paris et Saint-Pétersbourg…

«Dans le clair ou dans le noir, un chant s’avance, il reprend un chant qui se fatiguait.»

Eugène Guillevic in Le chant

L’expression d’un jardin intérieur, de la destruction et de la création, du noir et de la lumière… Il y a un peu d’inspiration du jardin japonais dans cette pièce, dans une interprétation très personnelle, emprunte d’une expression quelque peu dramatique, contrastant avec l’apparente quiétude d’un tel lieu.

Tout en continuant de jouer avec la poétique et la symbolique du noir, la pièce explore le caractère instrumental en musique acousmatique, ici principalement à travers le violoncelle, utilisé à la fois comme un élément lyrique et comme une matière première, source d’autres sonorités.


Black Garden a été réalisée en 2018-19 dans les studios de l’Ina-GRM à Paris (France), en voyage à Tokyo (Japon) et dans le studio du compositeur à Paris. Violoncelle enregistré: Lola Malique.

Création

  • 19 janvier 2019, Multiphonies 2018-19: Akousma 2 [2/3], Auditorium Saint-Germain — MPAA, Paris (France)

Détails

Black Garden (2018-19), 21:35
support

Mouvements

Calendrier